Elinchrom ELB 1200 : le flash de l’aventure

Aujourd’hui, nous vous présentons un nouveau produit bientôt disponible chez Prophot, et par lequel nous sommes tous très emballés ! L’ELB 1200 d’Elinchrom.

L’ELB 1200 est LE flash conçu pour l’aventure !

Elinchrom ELB1200 Empower your story
© Tristan Shu

Puissant et léger

Après le lancement de l’ELB 400 en 2015, Elinchrom entend proposer aux photographes en quête d’action, un générateur portatif toujours plus flexible, puissant et léger, leur permettant de capturer les clichés les plus fous. L’ELB 1200 est né !

Ce flash robuste, polyvalent, d’une puissance de 1200 Ws, ne pèse que 4,3kg. Son design compact se révèlera un réel atout dans tous vos déplacements.

L’ELB 1200 est le premier flash répondant parfaitement aux besoins des photographes d’aventure, d’action, de sport et d’extrême.

Il est révolutionnaire car il permet aux photographes de transporter leur kit d’éclairage à des endroits autrefois inaccessibles dû à l’encombrement. L’imagination des photographes n’a aujourd’hui plus aucune limite.

Pour le prouver, Tristan Shu et son équipe ont passé 12 jours en Turquie pour capturer des clichés époustouflants de cascades complètement dingues ^^. Parapente, Base Jump, rien ne résiste à la vélocité du nouveau flash d’Elinchrom.

Nouvelles torches, nouvelles applications

Elinchrom a complètement redessiné ses trois torches (Action, Hi-Sync, Pro), avec une coque aluminium robuste, une rotule pivotante et un support parapluie de 7 ou 8 mm. 

Combinée à la torche correspondante, l’option Hi-Sync permet au photographe de figer le mouvement jusqu’à 1/8000s et d’obtenir des images d’une netteté incomparable. 

Tous les accessoires Elinchrom étant parfaitement compatibles, ils se montent directement sur les torches.

La marque suisse a aussi équipé ses nouvelles torches d’une lampe pilote à LED « lumière du jour » réglable, qui offre une belle puissance lumineuse pour la photographie de nature morte et la vidéo.

Continuer la lecture de « Elinchrom ELB 1200 : le flash de l’aventure »

Rencontre : Stanley Leroux ou le renouveau de la photo animalière

Prophot a le plaisir de vous convier à une Rencontre & Dédicace avec le photographe Stanley Leroux, jeudi 16 mars 2017 de 16h à 20h. Il présentera son livre et sa série Cinquantièmes Hurlants, récompensée par le prix Zoom du Public du Salon de la Photo 2016.

Auteur photographe français de 32 ans, Stanley Leroux parcourt le monde pour réaliser ses photographies. Amoureux des milieux naturels, il s’aventure régulièrement dans des contrées reculées. 

Ses photographies de nature ont fait l’objet de multiples expositions et conférences. Lauréat du prix des Zooms 2016, il a également été nominé au 50ème BBC Wildlife Photographer of the Year.

Aujourd’hui, il nous fait le plaisir de répondre à nos questions sur la genèse et la réalisation des photos fascinantes de Cinquantièmes Hurlants, capturées aux îles Falkland.

Comment est né ce projet aux îles Falkland ?

Tout est parti d’une idée on ne peut plus simple : ces îles jouissent d’une biodiversité incroyable, mais elles sont globalement passées sous silence. Etant plutôt de nature curieuse, j’ai eu le désir d’aller les découvrir par moi-même pour la première fois il y a quatre ans, avant tout porté par ce désir de curiosité, sans soupçonner un seul instant qu’un tel projet photographique verrait le jour.

Votre style évoque un renouveau dans la photographie animalière. Vous bousculez les codes. Comment vous situez-vous dans la longue lignée de photographes animaliers ? Que cherchez vous à exprimer dans cette série ?

Je ne cherche pas réellement à me « situer » par rapport aux autres, mais simplement à m’exprimer photographiquement avec un langage qui me soit propre. Face à un sujet donné, chaque regard sera touché d’une manière différente. Au cours de ce projet, j’ai cherché à comprendre ce qui me touchait particulièrement dans ces îles subantarctiques. Au-delà des oiseaux qui y vivent par millions, j’ai surtout vu cet univers rude, dominé par des éléments puissants, dans un environnement naturel qui m’est apparu comme une grande fresque. Ce sont ces décors, ces atmosphères que j’ai cherché à dépeindre. Malgré la dureté du sujet, j’ai choisi de le montrer avec douceur. Il y a une certaine ambivalence dans ces images, c’est une approche personnelle avant tout.

Vingt mille lieues sous les vagues - série Cinquantièmes Hurlants © Stanley Leroux
Vingt mille lieues sous les vagues – série Cinquantièmes Hurlants © Stanley Leroux

Quel matériel avez-vous utilisé pour les Cinquantièmes Hurlants ?

Toutes les photos du livre ont été prises avec un Canon EOS 5D Mark III, avec alternativement un 70-200mm f/2.8 et un 17-40mm f/4. Huit photos sur les 168 pages ont été réalisées à l’aide d’un flash, le Canon 600 EX RT. Quelques photos ont été réalisées avec l’Extender 1.4x II, et une image a été prise au 400mm f/5.6.

Continuer la lecture de « Rencontre : Stanley Leroux ou le renouveau de la photo animalière »

SMDV BRiHT-360 TTL : Un flash de studio portable

Nous vous avons déjà parlé sur le blog du nouveau flash SMDV BRiHT-360. Je vous propose aujourd’hui de découvrir un extrait de l’excellent article  écrit par Pascal Miele, paru dans Chasseur d’Images n°390 – janvier/février 2017. 

Flash SMDV BRiHT-360

« En quelques années, le monde des flashs de studio a totalement changé. Fini les gros générateurs sur lesquels on branchait une ou plusieurs torches, aujourd’hui les flashs sont monoblocs (le générateur est intégré à la torche), légers, bien moins chers et ils utilisent les automatismes des boîtiers modernes.

La marque SMDV s’est fait connaître en France avec ses boîtes à lumière pliantes. Des accessoires très pratiques (un tour de main suffit pour les plier ou les déplier) qui donnent, avec un flash cobra, une lumière d’excellente qualité.

Après avoir décliné les boîtes en différentes tailles et commercialisé des bagues de montage pour une multitude de flashs de studio, SMDV sort un petit flash autonome et TTL particulièrement bien conçu, le BRiHT-360 TTL.

Un flash très compact

La première qualité du BRiHT-360 TTL tient à sa compacité : 25 cm de long, 11 cm de large et 7 cm d’épaisseur, le tout pesant 1,3 kg (avec accu). Il est à peine plus gros que certains flashs cobra.

Continuer la lecture de « SMDV BRiHT-360 TTL : Un flash de studio portable »

Capture One Pro 10 : une qualité d’image inégalée

À l’occasion de la sortie du logiciel Capture One Pro 10, je vous propose de découvrir un extrait de l’article paru dans Chasseur d’Images n°390 – janvier/février 2017.

Capture One Pro 10

« Le logiciel de dématriçage du danois Phase One vient de passer à la version 10. Ce programme, reconnu pour la justesse de ses couleurs et la finesse des images produites à partir des fichiers bruts (Raw) des appareils photo moyen format de la marque mère mais aussi d’autres marques (plus de 400 compacts experts, hybrides et reflex), commence à sortir des studios des professionnels de la mode et du portrait pour rejoindre les ordinateurs de photographes aux pratiques plus variées.

Cette alternative à Lightroom emprunte des chemins ergonomiques différents, mais le principe de fonctionnement est le même.

En passant à la version 10, les habitués constateront une vitesse accrue pour toutes les opérations sur les images. L’outil d’accentuation est plus poussé, la simulation à l’écran du rendu sur papier (soft proofing) est meilleure. Une possibilité de filtrer les images selon l’orientation a été ajoutée, ainsi que quelques raffinements ergonomiques… »

Jusqu’au 25 décembre à minuit, le logiciel Capture One Pro 10 est en promotion chez Prophot ainsi que la mise à jour pour ceux possédant la version précédente! Cliquez ici pour en profiter 😉🎄🎁

Lucas Laurent : lauréat Création du Prix des assistants photographes

Lucas Laurent, lauréat du Prix des Assistants Photographes dans la catégorie Création, partage avec nous sa technique de travail. Voici donc tous les secrets de la série Flower Power 😉.

« Cette série est photographiée à la chambre Combo numérique avec une optique 60 et 90 mn Schneider et un dos numérique P65+ Phase One.

Lucas Laurent - Prix création - série Flower Power
© Lucas Laurent – série Flower Power

J’ai mélangé de la lumière flash, environ 5 sources flash très spot et diffusé + 2 tungstènes 1 KW (diffusé et équilibré) + une légère ambiance de daylight indirect venant d’une verrière, géré avec des drapeaux. Un temps de pose variant entre le 15/sec et 4 sec.

La glace est très compliquée à éclairer, surtout avec le fait d’y rajouter du tungstène ou HMI qui la fait fondre à une vitesse grande V à cause de la chaleur.

Pour cette série, j’avais préparé plusieurs blocs de glace tests. Une composition grossière en terme de fleurs et de colorants. Juste histoire de pouvoir faire un pré-light et d’avoir une base de lumière.
Au final cela a dû être complètement modifié… Les compositions qui me plaisaient le plus ne faisait jamais exactement l’épaisseur de mes blocs de glace test, et n’avais pas le même niveau de colorant, ni d’intensité de couleur. Donc pas du tout, la même densité que mes blocs tests. J’ai été obligé de réadapter ma lumière sur chaque cas.

Ces natures mortes, ce travail méticuleux et plutôt calme de mise en place s’est retrouvé à être une course contre la montre et un vrai champ de bataille, à devoir corriger mes lumières, mes cadrages, mes effets open flash avec mon contrôle du bouger. À recommencer en boucle jusqu’à avoir le moment clef. Je voyais la glace fondre sous mes yeux. En plus de mes façons personnelles de sculpter la glace pendant la prise de vue. Je provoque également de façon artificielle des effets de mouvement à l’aide de l’eau, de l’air et du feu pour donner vie à mes natures mortes et transformer son état.

Continuer la lecture de « Lucas Laurent : lauréat Création du Prix des assistants photographes »

Nicolas Rivals : lauréat du Prix des Assistants Photographes

Nicolas Rivals, lauréat du Prix des Assistants Photographes (Grand Prix du Jury) nous fait le plaisir de partager sa démarche concernant la série « Eloge de la stabilité ».

« Une création lumineuse dans l’univers du béton, comme une apparition produite en pose longue où la sphère vient briser les angles trop rigides du paysage urbain.

Symbiose graphique d’une architecture brute mêlée à la douceur d’un éclat de lumière.

Présence, absence du photographe-artificier qui se trouve parfois piégé dans le cercle qu’il trace.

Il faut envisager cette série comme une performance sur le lieu de prise de vue. L’auteur reconstruit la scène en y imprégnant son univers esthétique. »

Nicolas Rivals- Prix des assistants-Eloge de la stabilité 01
© Nicolas Rivals

Continuer la lecture de « Nicolas Rivals : lauréat du Prix des Assistants Photographes »

Découvrez le flash SMDV BRiHT-360

Disponible début novembre chez Prophot, nous vous présentons le nouveau flash SMDV BRiHT-360

SMDV est une entreprise reconnue pour ses systèmes radio TTL et ses boîtes Speedbox Hexagon. Le BRiHT-360 est un flash autonome entièrement TTL compatible Nikon et Canon, pour les photographes experts et professionnels qui ont besoin d’autonomie et sont toujours en mouvement.

Flash SMDV BRiHT-360

Conçu pour l’extérieur

Le SMDV BRiTH-360 est un flash autonome avec batterie Lithium-Ion. Léger, au design compact, il est idéal pour la photographie événementielle, mariage, portrait ou mode en extérieur.

Les photographes se déplaçant fréquemment apprécieront son poids plume de 1kg, son faible encombrement et sa maniabilité. Toutefois, ne vous laissez pas tromper par son petit gabarit. Avec une puissance de 360Ws ce flash répond aux attentes des plus exigeants.

Laissez parler votre créativité avec le large choix d’accessoires disponibles dans la gamme SMDV.

Le BRiHT-360 est compatible avec les boites à lumière, snoots, bols standards et bols beauté avec grilles nids d’abeilles.

Continuer la lecture de « Découvrez le flash SMDV BRiHT-360 »

Innovation : l’obturateur électronique du Phase One IQ3 100MP

C’est une première dans l’industrie du moyen format. Phase One introduit un obturateur électronique avec la mise à jour de fonctionnalité #3.

lau_mongolia_joe_cornish_675_s

Un contrôle total

Phase One propose de réaliser vos clichés sans aucun mouvement mécanique. La nouvelle technologie d’obturateur progressif du IQ3 100MP apporte une flexibilité nouvelle et permet un contrôle total directement depuis le dos numérique.

L’obturateur électronique étend les possibilités de contrôle et de flux de travail du mode Live View, de l’intégration du point noir de référence, et des utilisations avec des appareils techniques.

Jusqu’à présent, les solutions d’appareils techniques étaient limitées par leur nature mécanique et les contraintes manuelles du flux de travail. Grâce à l’obturateur électronique, ces limitations n’ont plus cours. Il offre un contrôle global sur la vitesse d’obturation, les ISO et la capture, quel que soit le système utilisé. De plus, vous pouvez contrôler la capture à distance depuis le dos numérique ou via Capture One Pro et Capture Pilot.

De nombreux avantages

Grâce à l’obturateur électronique, les limitations physiques de l’obturateur mécanique ne vous concernent plus ! Vous contrôler parfaitement la vitesse d’obturation de 1/4000e de seconde jusqu’à une heure.

Vous n’avez pas besoin de câbles de synchro compliqués entre l’objectif et le dos, et l’introduction du contrôle du point noir de référence simplifie vos photos de paysages. En conjonction avec la Live View du IQ3 100MP, l’obturateur électronique vous fournit les outils dont vous avez besoin pour réaliser une mise au point précise et disposer d’un flux de travail parfait pour chaque image.

joe-cornish-vertical-resized-1

Vous pouvez maintenant photographier de manière totalement silencieuse. Puisqu’aucune pièce mécanique n’entre en mouvement, il n’y a pas de vibrations lors de la capture.

Aucun besoin de relever le miroir, et grâce à la technologie de mise en veille du IQ3 100MP, la durée de vie la batterie peut être étendue pour encore plus de performances.

Continuer la lecture de « Innovation : l’obturateur électronique du Phase One IQ3 100MP »

Concours Gearselfie Elinchrom – Salon Photokina

Le concours

Prenez-vous en selfie avec votre équipement Elinchrom et gagnez un kit « flash et batterie » portable. Notez dès à présent le hashtag Gearselfie pour suivre l’événement sur les réseaux sociaux.

 

gearserfie elinchrom-geert langelann

 

La compétition Gearselfie est lancée ! Prenez une grande photo de vous avec votre équipement favori.

Ce concours est ouvert à tout le monde, tout ce que nous demandons est de voir un selfie unique avec votre matériel, quelque chose de bien et beau.

N’ayez pas peur de faire preuve de créativité : nous aimons être surpris !

 

Comment  participer ?

#Gearserfie

C’est très simple !

Continuer la lecture de « Concours Gearselfie Elinchrom – Salon Photokina »

Elinchrom D-Lite RX4 Skyport HS

Nous souhaitons vous présenter un article de Nicolas Meunier, tratant du D-Lite RX4 Elinchrom, paru dans le n° 385- juillet de Chasseur d’images.

Avant de vous laisser découvrir son article, sachez que si vous tombez amoureux de ce produit, il est en vente sur notre e-shop ici !

 

D-Lite RX4_profil

 

Pour se lancer

« Se lancer dans la photo de studio représente un investissement de départ conséquent, entre les fashs, modeleurs, télécommandes, pieds, etc. De peur de se tromper, beaucoup vont vers les solutions qui apparaissent les plus économiques. Je suis bien placé pour en parler, car toutes les erreurs qui sont évoquées dans les lignes qui suivent, je les aient faites !

La source lumineuse la moins chère est l’éclairage halogène de chantier, mais il vaut mieux l’éviter : la température de couleur est affreuse, la chaleur dégagée vite intolérable et la lumière très mal modelée. Si on cherche à faire des économies, on peut être tenté de se tourner vers les flashs cobra, mais cette solution n’a pas mes faveurs. Pour plusieurs raisons :

  • Sans lampe pilote, il est difficile d’apprendre à placer les sources de lumière;
  • A pleine puissance il recycle lentement, il faut donc déclencher souvent avant d’avoir toute la puissance disponible;
  • L’alimentation sur pile demande une manutention régulière durant la séance;
  • Un cobra affiche, dans le meilleur des cas, une puissance d’une cinquantaine de joules (contre 100 à 4 000 pour les flashs de studio)

Bref, mieux vaut se tourner vers des flashs de studio d’entrée de gamme.

Première solution…

Continuer la lecture de « Elinchrom D-Lite RX4 Skyport HS »