« Posts by prophot

Lastolite : la boîte à lumière Ezybox Speed-Lite II

Qu’a-t-elle de particulier cette boîte à lumière ?

Légère et compacte, elle se replie très rapidement et tient peu de place dans un sac photo, ainsi vous pouvez l’emmener partout avec vous. Cette boîte comprend un système de fixation unique : sa strap en silicone avec son bouton de serrage permettent d’ajuster au mieux et en toute sécurité votre boite Ezybox II sur tous les  flashes speedlight.

Optez pour une lumière optimale avec son intérieur argenté et contrôlez la diffusion grâce à son diffuseur interne et externe, et prenez du plaisir à réaliser vos portraits avec votre flash.

 

Ezybox Speed-Lite 2 Lastolite

 

Et quels sont ses points forts ?

Cette boîte à lumière pour flash de reportage à plus d’un atout à vous dévoiler !

  • Elle s’attache directement sur votre flash spedlight
  • Elle possède un diffuseur interne et externe amovibles
  • Elle est ultra légère et portable
  • Elle s’assemble en quelques secondes
  • Elle intègre un système de repliage innovant, pour un rangement facile
  • Elle est livrée avec un étui de protection et un mode d’emploi
  • Elle ne pèse que 250g

 

Pour plus d’infos sur le produit, découvrez le sur notre boutique en ligne

 

Vous laisseriez-vous tenter par une démonstration vidéo de son utilisation ?

Le Typhoon H : un drone à la technicité exceptionnelle

Ceci est une traduction d’un article indépendant rédigé par le site internet American Digital Trends portant sur le tout nouveau Typhoon H de chez Yuneec Electric Aviation.

« Yuneec fabriquait déjà des drones de prise de vues aérienne avant que le mot « drone » ne fasse partie du vocabulaire populaire, et la gamme Typhoon a depuis été l’une des meilleures du marché. Mais comme tout autre fabricant dans la compétition, Yuneec a aussi vécu dans l’ombre de DJI durant ces dernières années. Peu importe à quel point les drones Typhoon de Yuneec étaient technologiquement poussés, l’entreprise n’a simplement pas pu détrôner DJI de sa position de leader.
Mais avec le Typhoon H, Yuneec attaque DJI droit dans la jugulaire. Cette bête à 6 rotors coûte 200€ de moins que le Phantom 4 tout en ayant les mêmes atouts – et plus encore. Mais peut-il vraiment affronter les titans que sont le P4 et le 3DR Solo ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. »

 

yuneec-typhoon-h

 

Les fonctions

« Les fonctions et spécifications sur ce drone sont juste folles, donc pour simplifier les choses, nous allons commencer par vous exposer ce que ce drone a de plus que le reste de la concurrence.
La première chose que l’on remarque c’est que le Typhoon H est un héxacoptère. Il a six rotors contrairement aux quatre habituels – et n’a besoin que de 5 pour voler. Cette redondance permet, en cas d’avarie d’un des moteurs pour quelque raison que ce soit, que le drone reconnaisse le problème et entre en mode « urgence » afin de se poser sans encombre pour un check-up et des réparations.
Ensuite, contrairement à la caméra du P4 qui peut seulement s’orienter de haut en bas, celle du Typhoon est montée sur une nacelle 3 axes qui peut pivoter à 360°. Le train d’atterrissage est aussi conçu pour se rétracter grâce à un simple interrupteur afin de ne pas obstruer la prise de vue à 360°. »

 

yuneec-typhoon-h

 

« De plus, le Typhoon H est équipé de la technologie anticollision de série. Il convient de préciser que le Phantom 4 est lui-même équipé d’une telle fonction. Tandis que la technologie « voir et éviter » du Phantom est visuelle, celle du Typhoon H est à base d’ultrasons. Cela veut dire qu’elle fonctionne aussi bien en basse lumière que dans le noir complet. A noter tout de même que ce système est monté à l’avant de l’appareil et qu’il ne peut donc détecter les obstacles que si le drone s’en approche de face. Enfin, c’est toujours mieux que rien.
Une autre caractéristique de haut vol réside dans l’ensemble des modes de vol autonomes du Typhoon H. Tout comme le 3DR Solo et Phantom 4, le Typhoon H possède des fonctions comme le Cable Cam, Orbit, le mode Follow , et d’autres encore – qui permettent à l’utilisateur de ne pas se soucier du contrôle du drone et de se concentrer uniquement sur celui de la caméra.
Enfin le Typhoon H de Yuneec est livré avec son émetteur dédié – La station sol  ST16. Cela signifie que vous n’avez pas besoin d’adjoindre une tablette ou un smartphone pour pouvoir utiliser toutes les fonctions du drone – ce qui n’est pas le cas sur les appareils Phantom 4 et 3DR Solo. »

« Cet émetteur est sensationnel. En plus des interrupteurs et boutons, le contrôleur intègre également un écran tactile de 7 pouces pour afficher des données de télémétrie, le retour vidéo en direct de la caméra, ainsi que d’accéder à des fonctionnalités supplémentaires et aux modes de vol. »

« Et ça va encore plus loin. La ST16 n’est pas le seul contrôleur auquel le Typhoon H peut se connecter. Vous pouvez tout bonnement piloter le drone et sa caméra avec deux contrôleurs différents en même temps, en utilisant l’un pour piloter l’aéronef et l’autre pour contrôler le cadrage de la caméra 4K à bord. Les réalisateurs devraient prendre note – cette fonctionnalité double opérateur n’existe tout simplement pas sur d’autres machines dans cette catégorie de prix. »

 

yuneec-typhoon-h-remotefull1-1500x1001

 

Qualité et fiabilité de conception

« Dans l’ensemble, c’est un drone assez robuste, mais il n’est certainement pas le plus solide que nous ayons vu jusqu’alors. En toute honnêteté, il paraît au premier abord un peu fragile comparé aux P4 et 3DR Solo. Nous ne nous sommes bien entendus pas crashés durant les tests, mais après quelques vols nous ne sommes pas tout à fait convaincu que le Typhoon H pourrait prendre un obstacle à pleine vitesse et repartir comme si de rien était.
La cause du problème pourrait être les bras pliables du drone. Ne vous méprenez pas – les bras articulés sont certainement davantage un plus qu’un moins, mais ils représentent aussi une lame à double tranchant. D’une part, la conception pliable de Yuneec rend le Typhoon H beaucoup plus aisé à transporter – mais d’autre part, les charnières qui permettent aux bras de se replier vers le bas semblent un peu plus vulnérables que ce que nous souhaiterions. Les bras et le train en fibre de carbone ne seront probablement pas brisés en cas de crash, mais les charnières probablement. Cela dit, elles sont vraiment le seul point faible sur aéronef sans pilote autrement robuste. »

 

yuneec-typhoon-h

 

Autonomie, temps de charge et portée

« Les spécifications de la boîte parlent d’une batterie Lipo de 14.8v 4s, 5400mAh, 79.9Wh ce qui autoriserait 22 minutes de temps de vol dans des conditions optimales. Pour tester la légitimité de ces spécifications, nous sommes partis d’une batterie à pleine charge, avons pris un peu de hauteur puis maintenu un vol stationnaire, alors que nous étions équipés d’un chronomètre. Ce sont les conditions les moins exigeantes et le Typhoon H est resté en l’air pendant exactement 23 minutes et 20 secondes. Si vous volez avec plus de dynamisme, vous pouvez vous attendre à une autonomie comprise entre 17 et 20 minutes avant que la ST16 se mette à vibrer et vous conseille d’atterrir rapidement ce qui correspond au premier niveau d’alerte. Au second niveau, le Typhoon H se pose automatiquement. »

Une fois la batterie complètement vidée, nous sommes passés à la recharge toujours accompagnés de notre chronomètre (attendre entre 1 et 2 heures après un vol pour une durée de vie optimale de la batterie Lipo). Du début à la fin, il a fallu un peu plus de deux heures pour la recharger complètement – ce qui est non négligeable. Donc comme d’habitude, si vous prévoyez d’utiliser le Typhoon H pour tout type de tournages sérieux, il serait sage de vous équiper de plusieurs batteries supplémentaires, voir même un ou plusieurs chargeurs.
Pour la portée, Yuneec revendique que  le Typhoon H peut atteindre 1,5Km (FCC) avant qu’il perde la connexion et passe en mode « return home ». Nous mettons cette spécification à l’épreuve dans un paysage imprenable sur la côte de l’Oregon, et nous l’avons trouvé un peu surestimé. Nous avons mesurés 1,5Km environ en utilisant le compteur kilométrique de notre voiture, puis nous nous sommes garés pour marquer la limite. Sur notre premier vol, quelque chose étrange est arrivé et nous avons perdus le lien vidéo à environ 400 mètres- mais tous nos vols ultérieurs ont été bien au-delà avant la perte de signal. D’une manière générale, le flux vidéo du Typhoon commence à devenir instable à environ 800 mètres, mais continue à transmettre jusqu’à environ 1,2 Km. Au-delà nous avons presque toujours perdus la vidéo – bien que la connexion RC soit restée intact pendant une centaine de mètre supplémentaire avant de perdre complètement la liaison et que le mode « return home » automatique s’enclenche. »

 

yuneec-Typhoon-h

 

Pilotage, contrôle et autonomie

« Voler avec ce drone est assez simple une fois que vous avez pris le coup de main, mais à moins que vous soyez déjà un pilote de drone chevronné, il va probablement vous falloir quelques vols avant de pouvoir maîtriser toutes les commandes de la station sol ST16. La courbe d’apprentissage sur cette machine est plus raide que ce à quoi vous pouvez vous attendre avec un Phantom 4 ou 3DR Solo. L’avantage cependant est qu’une fois que vous maîtriserez toutes les fonctions, vous aurez une bien plus grande plage de contrôle sur votre système de prise de vue volant.
Le pilotage est possible entre deux modes de vol principaux, le premier et le plus familier est appelé le mode Angle. C’est tout simplement le nom que Yuneec a donné au contrôle de vol standard où le mouvement de joystick droit va déclencher un mouvement du drone par rapport à la direction de son nez (avant). Il faut un peu de pratique pour être à l’aise mais l’alternative – Smart Mode – rend le vol simple et intuitif, même pour les pilotes les moins expérimentés. Dans son état le plus élémentaire, le mode Smart est un schéma de contrôle simplifié dans lequel le drone se déplace dans la direction dans laquelle le joystick droit est poussé, quelle que soit l’orientation du nez du drone. Voler dans ce mode vous donne également accès à de nombreuses fonctions de pilotage autonomes du Typhoon qui vous permettent d’effectuer des manœuvres qui demanderaient autrement beaucoup plus de pratique et de compétences. »

 

yuneec-Typhoon-h

 

« Pour la plupart, les modes de pilotage intelligents de Yuneec sont similaires à ceux que vous trouverez sur un Phantom 4 ou 3DR Solo – ils ont juste obtenus des noms légèrement différents. « Curve Cable Cam », par exemple, vous permet de choisir un certain nombre de points de passage le long desquels va voler le drone – durant la mission automatique, vous prendrez le contrôle manuel complet de la caméra. Il y a aussi deux « Orbit modes » différents (un qui vous encercle, et un autre qui encercle un point d’intérêt choisis), ainsi qu’un mode Selfie appelé Journey dans lequel le drone cadre la caméra sur vous, puis s’écarte tout en prenant de la hauteur pour créer une spectaculaire vidéo où on découvre l’arrière-plan progressivement. En plus de cela, le Typhoon H propose également les modes « Follow Me » et « Watch Me » – qui permettent tous deux de suivre les déplacements de la ST16 ou du contrôleur Wizard, le mode « Follow Me » permettant en plus de cadrer automatiquement le contrôleur. »

« Le contrôleur Wizard est un super accessoire à l’ensemble Typhoon H. Il est essentiellement un contrôleur plus petit, plus compact qui permet aux utilisateurs de piloter les drones Yuneec avec des commandes simples « pointe-et-vol » qui peuvent être exécutées avec une seule main. Au lieu d’utiliser deux pouces pour contrôler roulis, tangage, lacet et hauteur, il vous suffit de pointer le contrôleur dans la direction que vous souhaitez et le drone va s’y rendre. Hauteur, accélération, et choix du mode de vol peuvent tous être effectués avec des boutons sous le pouce. Comme nous l’avons mentionné précédemment, le contrôleur Wizard peut aussi agir comme une balise GPS pour les modes « Watch Me » et « Follow Me » de sorte que vous n’ayez pas à emporter avec vous la station sol ST16 géante pendant que vous profitez du Ski / VTT / etc. Avec cette télécommande, le Typhoon H a tout simplement les mêmes caractéristiques et fonctionnalités qu’un drone dédié au suivi automatique (type Hexo + ou AirDog), mais sans pour autant sacrifier le pilotage et le contrôle poussé de la machine. »

Camera, accessoires et évolutivité

La caméra du Typhoon H – surnommée CG03 + – est essentiellement une version évoluée de la CGO3 que vous trouvez sur un Typhoon Q500 4K. Elle peut filmer des vidéos en 4K à 30 images par seconde, ou 1080p à 60 images par seconde – mais celle-ci a un capteur plus grand et un processeur plus rapide que la CGO3. Elle prend également des photos de 12 mégapixels, et dispose d’une optique sans distorsion qui rend les plans GoPro pâles en comparaison – mais la caméra en soit n’est pas vraiment la star du spectacle ici. Le vrai bijou c’est la nacelle à 360 degrés qui la porte. C’est une première pour la gamme Typhoon, et elle élargit considérablement les capacités cinématographiques de cette machine. Le seul autre drone du marché avec une caméra qui pivote à 360 degrés est le DJI Inspire 1, qui coûte plus du double du Typhoon H.
Au moment où nous écrivons, il n’y a pas d’add-ons ou de pièces détachées disponibles pour le H – mais Yuneec l’a joué malin, et a conçu le drone pour être extensible et évolutif. La gamme d’accessoires est conçue de manière à ce que les modules (tels que la nacelle-caméra) puissent être échangés en quelques secondes. Alors que nous ne savons pas encore si Yuneec a de nouveaux modules dans le pipeline, il est certainement réconfortant de savoir que le Typhoon H est construit avec des améliorations et extensions futures à l’esprit. Avec un peu de chance, ce drone ne sera pas totalement obsolète en seulement quelques années. »

 

Conclusion

Après avoir effectué plus d’une douzaine d’heures de vol avec ce drone aux côtés de ses deux principaux concurrents (le Phantom 4 et 3DR Solo), nous pesons nos mots en disant que le Typhoon H est le meilleur drone que nous ayons utilisé jusqu’ici. Il n’est pas parfait, et Yuneec pourrait y apporter quelques améliorations mais dans l’ensemble, son rapport qualité/prix submerge la concurrence.

Pour 1399€ (200€ de moins que le Phantom 4 de DJI), le H a à peu près tout ce que vous pourriez souhaiter dans un drone caméra : les modes de vol autonomes intelligents, évitement d’obstacle, un contrôleur à écran tactile dédié, et même une caméra 4K avec rotation complète sur 360 degrés. C’est un package d’enfer et si vous êtes à la recherche d’un drone pour la photographie/vidéo aérienne, le Typhoon H est le candidat idéal. »

 

Salon de la Photographie Contemporaine à Paris : 30 & 31 mai 2016

Salon de la photographie contemporaine 30-31 mai 2016 Paris

 

Le salon de la Photographie Contemporaine de la Place St Sulpice dans le 6ème arrondissement de Paris vous attend les 30 et 31 mai prochains. Vous y retrouverez des oeuvres d’art originales, numérotées et signées. Ce salon est l’occasion pour les visiteurs de partir à la découverte de nouvelles sensations visuelles, nouveaux courants photographiques et de tomber sous le charme d’artistes de talent. Habitué ou nouveau venu, professionnel ou amateur, ce salon vous ouvre ses portes pour un moment culturel et humain inoubliable.

En savoir plus sur le site de l’événement ou la page facebook de l’événement !

 

L’époustouflant Kit Phase One IQ 3 100MP

Aujourd’hui, nous vous proposons 2’40 de pure création Phase One.

Réalisée par une équipe d’artistes outdoor menée par le photographe aguerri Antoine Rose, cette vidéo aérienne met en scène, dans une atmosphère presque surnaturelle, des paysages suédois enneigés. La vue plongeante de cette vidéo met en exergue l’exceptionnelle capacité créative dont est capable le Kit Phase One IQ3 100MP  – Camera XF – Objectif 80mm Schneider avec lequel le travail de tournage a été conçu.

 

Voici le Phase One :

Kit_ Phase_One_IQ3-100MP_FX_LS_Schneider

 

  • > Touches personnalisables à volonté
  • > Compatible avec plus de 60 objectifs
  • > Système de viseur interchangeable
  • > Ecran LCD tactile sur la poignée affichant de nombreuses informations
  • > Disponible en plusieurs configurations
  • > Nouvel Autofocus HAP rapide et précis
  • > Compatible avec les dos IQ1, IQ2 et IQ3
  • > Résolution de 100 millions de pixels

 

 

 

Voici ce qu’il est capable de faire :

(Photo © Antoine Rose – Video/Edit © Simon Cramar – Cineflex © Tobias Larsson)

 

Quelques mots sur Antoine Rose

Photographe autodidacte, il développe sa passion pour la photographie au travers de ses voyages aux quatre coins du monde. Attiré par le milieux marin, il devient photographe officiel pour la coupe du monde de kitesurf. C’est à cette occasion qu’il commence, en 2002, la série « Up in the air » avec des clichés vu du ciel des superbes plages de Copababana. S’inscrivant alors dans un courant de photos aériennes partagé par plusieurs photographes, Antoine Rose garde sa singularité en produisant des clichés à basse altitude qualifiés de « vol d’oiseau ».

Pour en savoir plus sur Antoine Rose, sa vie, son oeuvre c’est par ici

La Canon PROGRAF PRO-1000

Vous connaissez Prophot pour le professionnalisme et l’expertise de ses équipes en magasin ou pour son site e-commerce proposant un large choix de produits et…la qualité de ces derniers ! Mais vous connaissez moins Prophot pour son incroyable capacité à vous dévoiler les nouveautés du marché de la photo sous l’angle avisé de la présentation vidéo.

A l’heure où la séduction audiovisuelle prend une part de plus en plus importante dans nos vies, nous avons décidé d’y remédier !

Ce qui est important pour vous l’est également pour nous. Aussi, nous nous efforcerons de vous accompagner le plus souvent possible dans vos choix de matériel au travers de vidéos de présentation produits. Particularité de ces vidéos : elles sont intégralement réalisées au sein de notre magasin parisien Prophot par les équipes de vente. Tournage, prises de vue, montage, diffusion sont autant de compétences déployées en interne par les experts que vous côtoyez régulièrement en magasin.

Commençons dès aujourd’hui avec une présentation de la toute nouvelle imprimante récemment lancée par Canon : la PROGRAPH PRO 1000. Véritable petit bijoux dans l’art de l’impression graphique, cette imprimante de bureau allie avec élégance prouesses technologiques et facilité d’utilisation.

canon-prograf-pro-1000

 

En quête d’infos sur la PROGRAF PRO-1000, ses atouts vous sont dévoilés par notre expert Philippe :

 

 

Vous l’aurez compris en visionnant la vidéo, la PROGRAF PRO-1000 impressionne par son habileté à reproduire vos images à l’exactitude grâce à sa technique de fixation de l’encre sur le papier. Par un jeu de couleurs et elle donne de la vie à vos images ! Vous souhaitez en savoir plus et découvrir toutes les caractéristique de cette incroyable machine, rendez-vous sur notre e-shop.

Présentation de l’imprimante Epson Sure Color SC-P20000



















Présentation de l'imprimante Epson Sure Colore P20000

La nouvelle imprimante Epson Sure Color SC-P20000 vous dévoile ses caractéristiques lors d’une soirée de présentation dans les locaux de Prophot.

En effet, le dernier traceur grand format dédié aux applications graphiques et au tirage Fine Art de chez Epson est en mesure d’imprimer à une vitesse 2,8 fois supérieure, à qualité d’impression égale, aux générations précédentes de traceurs Epson.

« Epson a compris les besoins de ses clients, et en particulier la nécessité de faire conjuguer qualité et rapidité d’impression » affirmait Larry Kaufman, Chef de Produit Epson Professional Imaging pour Epson America, « La Sure Color P20000 est la solution idéale pour nos clients ayant un souci d’espace et des cadences de production élevées à assurer ».

Utilisant la tête d’impression haute performance PrecisionCore MicroTFP 10 couleurs d’une hauteur de 2.6 pouces, la Sure Color P20000  est capable d’imprimer dans des résolutions exceptionnelles de 2400×1200 dpi.

Epson SureColor P20000_encres_noiresEpson SureColor P20000_encres_gris

Combinée à la nouvelle génération d’encres pigmentaires Epson UltraChrome PRO (9/10 couleurs), la Sure Color P20000 produit des couleurs et des densités de noirs exceptionnelles. Epson UltraChrome PRO est le premier système d’encrage à proposer 4 niveaux de gris incluant les gris, gris clair, gris foncé, noirs mat et photo haute densité. L’indépendance des buses autorise le changement des noirs sans purge du circuit.

Disposant d’un nouveau système d’entrainement du média, la Sure Color 20000 est équipée d’une caméra de contrôle 60 images/s en temps réel et d’un système de roulettes performantes afin d’assurer l’avancement du média.

Retrouvez la SC-P20000 et une sélection d’encres pigmentaires compatibles sur notre boutique en ligne.

Test vidéo de la solution Hi-Sync Elinchrom par Anthony Passant

Voici un test en vidéo de la solution Hi-Sync d’Elinchrom, avec la batterie ELB400, les torches Quadra HS et Quadra Pro ainsi que le transmetteur EL Skyport Transmitter Plus HS. Avec ce matériel, il est possible de dépasser la limite de vitesse de synchronisation flash native de son boîtier, généralement aux environs de 1/160e jusqu’à 1/250e.

Test réalisé par Anthony Passant aP Photographie

Expérience d’opérateur de drones, par Renaud THIERRY

Pour votre plaisir, ou en qualité de vrai professionnel, le drone sous ses multiples formes vous donne aujourd’hui accès à de nouveaux « projets vu du ciel ».
Si les premiers drones ont été construit en France en 1923, ils ont depuis bénéficié des toutes dernières technologies numériques, de positionnement dynamique, de pilotage automatiques issus de l’aviation civile et militaire.
Aujourd’hui, véritables plateformes « ultra stabilisées » les drones notamment les multicoptères autorisent des emports de matériels photographiques et vidéos professionnels de toute dernière génération.

Les Drones

Evoluant à un mètre du sol, pour s’élever jusqu’à 150 mètres de hauteur, en vue du télé pilote, le drone permettra de réaliser des vues dynamiques, originales uniques que même un hélicoptère ne peut concurrencer.
Propre pour l’environnement, silencieux et ultra maniable, le drone est l’outil idéal pour assurer des prises de vues exclusives.

Un peu de technique :
Le drone n’a pas de pilote à bord. Il est autonome et réutilisable et peut adopter des formes multiples. Il existe de nombreuses configurations de drones, et même pratiquement une pour chaque mission.
En fait, la forme d’un drone sera principalement déterminée par la nature de la mission, sa charge utile et l’autonomie nécessaire.
La sustentation est en général assurée par une voilure fixe ou tournante ou bien encore une voilure du type « ailes d’avion ».
La motorisation du drone est majoritairement électrique pour les modèles d’un poids inférieur à 20Kg et parfois plus traditionnelle (moteurs à pistons, turbines à hélices,…) pour les drones plus lourds ou nécessitant une plus grande autonomie de vol.

Les éléments composant un drone répondent aux mêmes fonctions que sur un avion:
• La cellule et nacelle qui porte et abrite la charge utile,
• Le système de motorisation (1 à 8 moteurs) et son alimentation
• Les systèmes de guidage, GPS, calculateur de vol,
• Les systèmes embarqués de mesure, …

Les applications :
L’utilisation des drones professionnels n’a pas de limites dans les services qu’il peut rendre.
D’un point de vue Technique, qu’il s’agisse de superviser un chantier, suivre l’évolution de la construction d’un immeuble et apprécier les différents points de vues des futurs étages, obtenir des images et vidéos aériennes de très haute résolution d’un site industriel, ou bien encore procéder à des mesures et diagnostics très précis d’un ouvrage d’art, d’une installation hydroélectrique, des pales d’une éolienne, le drone est une solution formidable à ces expertises et diagnostics et n’a de limites que l’imagination de ceux qui en ont compris tout le potentiel avec la capacité de le manier en toute sécurité.

Les Drones2

La communication par l’image fixe ou animée est au coeur de notre société.
Les besoins sont quotidiens.
L’originalité d’un point de vue lors d’une présentation se doit de créé l’événement.
Le drone est sans aucun doute un outil idéal de communication de par sa capacité à associer souplesse d’utilisation, stabilité extrême et qualité
« cinématographique » de par les équipements professionnels qu’il peut embarquer associer à l’expertise de ceux qui les pilote.
La capture aérienne d’une présentation événementielle, le suivi rapproché d’un événement sportif, la vidéo à 360° d’une voiture, d’une villa,… il n’existe là encore pas de limite pour le drone afin de faire d’un événement important un moment magique.

Les Drones3

Mais l’utilisation des drones est encore plus vaste, et nombreuses sont les références qui nous parviennent quotidiennement dans les journaux, à la télévision, …
Le drone peut en effet « radiographier » une exploitation agricole, mesurer l’hydrométrie d’une culture, juger de sa croissance, des éventuels besoins d’épandages « ciblés » et donc propres et respectueux de l’environnement.
Les drones civils sauvent des vies par leur capacité de déplacements rapides sur des lieux de sinistres (après un tremblement de terre, en mer, à la montagne, lors d’un incendie) etc,…Equipés de caméras thermiques ils peuvent alors contribuer à la réalisation d’un bilan thermique, à la recherche de personnes (même la nuit),…

La réglementation :
Pour ce qui est de la réglementation, la France est sans doute le premier pays à avoir favoriser le développement de cette nouvelle activité.
Une Fédération professionnelle à été créée : la FPDCFédération Professionnelle du Drone Civil
Elle a permis en partenariat avec l’ensemble des administrations comme notamment la DGAC de définir les règles qui régissent l’utilisation et le pilotage d’un drone « professionnel ».
Les règles sont là, et donc lorsqu’elles sont respectées autorisent une utilisation professionnelle en toute sécurité.
Elles régissent bien sur les caractéristiques du drone (par catégorie), elles obligent également le télépilote à suivre une formation spécifique pour différents scénarios de vols (S1-S2-S3-S4).
Ces règles évolueront encore pour s’adapter à toutes les évolutions techniques des systèmes « drones » mais aussi pour toutes les nouvelles applications civiles possibles.

 

DRONE EXPERT SERVICES
http://www.drone-expert-services.fr

Logo

 

 

Renaud ThierryLa société Drone Expert Services créée en 2014, et dirigée par Renaud THIERRY (ancien de FUJIFILM France dont 5 années en qualité de Président) ne cesse de se développer.
Cette jeune société s’est spécialisée dans l’utilisation des systèmes de drones avec pour principal objectif 2 types de services : La Communication & l’Evénementiel d’une part et le Diagnostic & l’Expertise d’autre part.
La technologie actuelle des drones et notamment leur stabilité et capacité d’emport d’appareils et de caméras haute définition autorisant des prises de vues extraordinaires pour de multiples services.

Fort des expériences acquises en photographie, en optique, associée à un photographe professionnel aguerri aux multiples scénarios intérieurs et extérieurs, la Société Drone Expert Services et son équipe proposent leurs services dans de multiples domaines avec par exemple le survol et suivi en haute montagne de la course de chiens de traineaux « la Grande Odyssée 2015 », des expertises et suivis de chantiers pour le groupe Altarea-Cogedim, des vidéos institutionnelles pour des sites industriels, la création de banque d’images (photos-Vidéos en pleine mer) pour les chantiers maritimes OCEA, des réalisations de clips pour des hôtels, des vidéos de haras de Normandie et encore bien d’autres réalisations.

Plus récemment la société Drone Expert Services a remporté un marché public attribué par le Syndicat Mixte de la Baie du Mont-Saint-Michel pour le suivi photographique et vidéo par drone avec pour objectif de participer à la revalorisation du caractère maritime de ce site exceptionnel mondialement reconnu.

En vente chez Prophot le Drone Typhoon Q500 Pro 4K

ELINCHROM – L’expérience Hi-Sync par Michael Clark

©MC_Skate

Michael Clark fait partie de ces photographes novateurs qui cherchent à développer leur créativité.
C’est sa capacité à créer des images innovantes à travers les nouvelles technologies qui ont motivé Elinchrom à lui demander de tester le nouveau Skyport Plus HS.
Un émetteur qui est le protagoniste d’une nouvelle photographie au flash.

 

Avec l’annonce de l’émetteur Skyport Plus HS et de la nouvelle tête flash Quadra HS pour l’ELB 400, Elinchrom est officiellement entré dans le monde de la haute synchronisation flash, grâce à leur propre solution en interne.

 EL-Skyport_©MC

 

 

 

 

 

 

Tandis que le nouveau Hi-Sync fonctionne de façon similaire au HyperSync, il est désormais plus simple d’utiliser et d’obtenir de bien meilleurs résultats que ce qui existait auparavant.

Il est possible maintenant de photographier avec n’importe quel obturateur à n’importe quelle vitesse, jusqu’au 1/8000 ème de secondes.

 

Michael Clark  » Le mois dernier, j’ai eu l’immense honneur de rencontrer la fine équipe de chez Elinchrom dans leur fameux quartier général en Suisse, où ils m’ont présenté le nouveau Skyport Plus HS et la nouvelle tête de flash Quadra HS.

Depuis maintenant quelques semaines, j’ai testé ces nouveaux produits dans différentes prises de vues d’action et d’aventure et les résultats m’ont considérablement surpris.

Il est très rare de voir un produit offrant autant de nouvelles possibilités.

Travaillant en HyperSyncTM au cours de l’année dernière, j’ai vu les possibilités de cette nouvelle technologie, mais c’était encore un peu difficile de travailler avec.

Avec le nouvel équipement Hi-Sync Elinchrom, cette technologie alors expérimentale est devenue pointue et précise. Personnellement, je n’ai pas été autant emballé par un nouveau produit depuis fort longtemps. »

 

Pour cette image j'ai choisi une vitesse d'obturation élevée pour assombrir l'arrière-plan et utilisé la technologie HS pour synchroniser le flash. 1/8000th sec. f/3.5 ISO 800

Pour cette image j’ai choisi une vitesse d’obturation élevée pour assombrir l’arrière-plan et utilisé la technologie HS pour synchroniser le flash. 1/8000th sec. f/3.5 ISO 800

« Il est plutôt rare qu’un produit de l’industrie photographique ouvre la voie vers de nouveaux horizons, mais celui-ci semble tout à fait capable.

Que ce produit soit un précurseur ou pas, je laisse les utilisateurs décider. Il y a une énorme liste de nouvelles fonctionnalités incluses dans l’émetteur Skyport Plus HS.

Il est plus fiable que les anciens modèles Skyport et offre un contrôle total de la gamme de flash Elinchrom, en incluant des avancées technologiques qui ont été perfectionnées à tel point qu’il faut l ‘essayer pour le croire. « 

 

Voici une liste des nouvelles fonctions :

 

  • Synchronisation jusqu’au 1/8000’ secondes
    En utilisant le Skyport Plus HS, vous pouvez maintenant synchroniser n’importe quel flash Elinchrom avec l’El-Skyport, qui est capable de descendre jusqu’au 1/8000’ secondes. Cela fonctionne mieux avec les nouvelles têtes de flash HS mais peut néanmoins être utiliser avec n’importe quelle tête flash Elinchrom.
  • Longue distance (ondes élargies)
    Le nouveau émetteur-récepteur peut maintenant déclencher jusqu’à 200 mètres en extérieur et jusqu’à 60 mètres en intérieur.

Michael Clark « De ma petite expérience, le Skyport Plus HS n’a jamais raté d’éclair. Sur un récent shooting de vélo tout terrain (descente extrême) en montagne, j’ai placé l’ELB 400 à 30 mètres de ma position de prise de vue, dans la forêt derrière le sujet – au dessus de la colline donc même pas dans une configuration droite – et l’équipement n’a pas loupé un seul éclair . »

  • LCD Display
    L’écran LCD affiche les réglages de chaque flash, permettant un contrôle total des fonctions sur l’écran du Skyport Plus HS.
    Avec toutes ces informations sur l’écran de l’émetteur, vous pouvez contrôler la puissance de chaque flash individuellement ainsi que de nombreuses autres fonctions. Chaque unité apparaît automatiquement individuellement et vous pouvez ajuster les réglages sur l’écran de votre émetteur ou les régler directement sur le flash. Vous pouvez voir et contrôler jusqu’à 10 flashs différents avec l’émetteur HS.
  • Fonctionne avec 2 piles AA
    Le Skyport Plus HS fonctionne avec 2 piles AA, ce qui permet de trouver facilement de nouvelles piles de rechange.
  • ODS (Over Drive Sync)
    Le réglage ODS permet de personnaliser la synchronisation HS pour sélectionner la période d’éclairement pendant la durée du flash.

Michael Clark  » Cela veut dire que vous avez la possibilité de personnaliser l’éclairage en déplaçant la section de lumière du début de l’éclair donc au maximum de sa luminescence jusqu’à presque la fin de celui-ci où la lumière est plus faible. Cela peut être particulièrement utile lorsque vous prenez des portraits avec une large ouverture du diaphragme où l’éclairage doit être subtile. « 

  • Assistant AF
    Le skyport Plus HS inclus également une fonction Assistant Auto Focus pour aider l’appareil photo lors de situations en basse lumière.

Michael Clark  » Alors que cela peut sembler un réglage minime, il y a des tas de situations où j’ai dû allumer la lampe pilote pour faire mon point. Lorsqu’on utilise la lampe pilote, comme sur l’ELB 400 ou le Ranger, les batteries vont décharger assez rapidement. L’assistant AF est donc une fonction que la plus part d’entre nous trouveront extrêmement pratique car c’est un bon exemple de l’excellent travail mis en œuvre sur le Skyport Plus HS. « 

 

LA TÊTE DE FLASH QUADRA

 Quadra-HS

Vous pouvez maîtrisez la puissance du soleil à 6m de distance, le tout avec seulement 424 Ws !

 

La nouvelle tête flash Quadra HS pour le kit batterie de l’ELB 400 est conçu spécialement pour la photographie Haute Synchronisation (HS) et fonctionne avec une vitesse de synchronisation jusqu’à 1/8000’ secondes sans aucun effet de bande ou dégradé.

 

A pleine puissance il a un long flash d’une durée de 1/600’ secondes, ce qui le rend parfait pour la photographie HS.

 

La nouvelle tête de flash rend plus simple les prises de vues aux réglages en faible puissance grâce à la technologie HS, ce qui n’était pas possible avec l’HyperSyncTM

 

La tête flash Quadra HS est conçue pour donner plus de lumière quand on utilise la technologie HS qu’une ELB 400 Pro Head. Couplée avec l’émetteur Skyport Plus HS, le résultat est que vous avez la possibilité de maîtriser la puissance du soleil à 6 m de distance, le tout avec seulement 424 Ws !

 

Avec une vitesse de synchronisation normale, maîtriser le soleil avec 1200 Ws est à peine possible, à 6 m de distance. Avec la nouvelle technologie HS, dans la configuration ELB 400+Skyport Plus HS, vous pouvez maintenant prendre avec vous un équipement plus petit, plus léger et plus puissant que la lumière du soleil tout en photographiant depuis d’inimaginables distances et en stoppant l’action à une vitesse élevée. Ce combo permet une polyvalence inégalée avec la photographie au flash.

© michael Clark

1/2500th sec. f/2.8 ISO 200

 

Michael Clark «  Utilisant la fonction HS de la tête de flash HS avec le Skyport HS, j’ai été capable d’assombrir l’arrière-plan de manière significative. Le résultat : La photo ressemble à une image photographiée avec une lumière de fin de journée alors qu’en réalité elle a été prise en milieu de journée. »

 

 

 

LA TECHNOLOGIE Hi-Sync

La technologie Elinchrom Hi-Sync fonctionne de façon similaire à l’HyperSyncTM : il sélectionne une période d’éclairement pendant la durée du flash. Parce qu’il est LE système intégré Elinchrom, il est optimisé pour fonctionner beaucoup mieux que l’HyperSyncTM et il est aussi beaucoup plus facile à utiliser.

 Hi-Sync_Courbe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En plus d’être en mesure de maitriser le soleil à distance phénoménale (avec seulement 424 Ws), le Hi-Sync peut-être utilisé pour d’autres effets créatifs comme : figer un mouvement, milieu sombre utilisant des vitesses d’obturation élevées, shoot à grandes ouvertures pour la profondeur de champ, plein contrôle sur la vitesse d’obturation et le choix de l’ouverture et obtenir des images en haute résolution plus nettes.

Michael Clark « A mon avis, la création du Hi-Sync est une énorme révolution dans la technologie du flash. Je l’ai attendue pendant de nombreuses années. Le Hi-Sync rend tout le monde archaïque ! Si vous cherchez à pousser votre éclairage alors ne cherchez pas plus loin. Elinchrom a perfectionné une méthode de prise de vue avec un flash à des vitesses d’obturation élevées et ils ont également créé un émetteur-récepteur incroyable pour tous et toutes les utilisations. »

Test Flash Elinchrom ELB 400

logo-focus-v3

 

 

 

Vu sur le site FOCUS NUMERIQUE un article de Paul Nicoué sur le flash Elinchrom ELB 400

PRÉSENTATION
L’Elinchrom ELB 400 est un générateur compact et portatif de 424 Ws, permettant d’accueillir jusqu’à deux torches avec une répartition asymétrique de la puissance sur les deux sorties. Hybride entre flash de studio et flash de reportage, ce système d’éclairage tente de réunir le meilleur des deux mondes.

Intégrant le système EL Skyport fonctionnant par ondes radio, le flash peut être déclenché à distance jusqu’à une portée maximale de 50 m. L’ELB 400 est également compatible avec le PocketWizard Control et peut ainsi être utilisé en mode HyperSync. La tête du flash peut accueillir les modeleurs de lumière de la gamme Quadra ainsi que l’ensemble des accessoires de la gamme Elinchrom, grâce à un adaptateur dédié.

Si sa taille réduite et son poids de 2,7 kg (avec torche, générateur et batterie) autorisent un maniement à main levée, l’ELB 400 n’est cependant pas compatible avec la griffe porte-accessoire d’un appareil photo et se destine plutôt aux amateurs de strobisme ainsi qu’aux photoreporters.

img1

 

 

 

 

 

 

 

DISPONIBILITÉ ET PRIX

Le flash Elinchrom ELB 400 est proposé en quatre formules permettant de faire son choix entre des torches Pro Head et des torches Action Head (tarifs Prophot juillet 2015).

  • Elinchrom Kit Quadra ELB 400 + Torche Pro Head To Go (1 torche Pro Head, 1 générateur ELB 400, 1 câble 2,5 m, 1 batterie, 1 chargeur et 1 émetteur Skyport Speed) : 1 749 €.
  • Elinchrom Kit Quadra ELB 400 + Torche Action Head To Go (1 torche Pro Head, 1 générateur ELB 400, 1 câble 2,5 m, 1 batterie, 1 chargeur et 1 émetteur Skyport Speed) : 1 749 €.
  • Elinchrom Kit Quadra ELB 400 + 2 Torches Pro Head To Go (2 torches Pro Head, 1 générateur ELB 400, 2 câbles 2,5 m, 2 batteries, 1 chargeur, 1 émetteur Skyport Speed et 1 valise de transport) : 2 449 €.
  • Elinchrom Kit Quadra ELB 400 + 2 Torches Action Head To Go (2 torches Pro Head, 1 générateur ELB 400, 2 câbles 2,5 m, 2 batteries, 1 chargeur, 1 émetteur Skyport Speed et 1 valise de transport) : 2 449 €.

C’est cette dernière configuration que nous avons testée.

 

CARACTÉRISTIQUES

PUISSANCE : 424 Ws – NG 64 5/10 (1 m – 100 ISO)
TEMPS DE RECYCLAGE : 1,6 s (1:1) – 0,17 s (1/32) en mode Fast3,5 s (1:1) – 0,3 s (1/32) en mode Eco
DURÉE DE L’ÉCLAIR : 1/3 000 s (1:1) – 1/1 200 s (1:32) avec torche Pro Head1/5 700 s (1:1) – 1/2 800 s (1:32) avec torche Action Head
SYNCHRONISATION : Filaire (jack) – EL Skyport (ondes radio)
LAMPE PILOTE : LED
GRADATION : 1:1 / 1:64 (par incréments de 1/10 IL)
ALIMENTATION : Batterie externe lithium-ion 14,4 V, 4,1 Ah (350 éclairs à pleine puissance)
DIMENSIONS : 9 x 8 x 11 cm (torche sans réflecteur)15 x 8,5 x 19 cm (générateur avec batterie)
POIDS : 2,7 kg (torche, générateur et batterie)
AUTRES : Distribution d’énergie asymétrique (rapport de 2:1 entre sortie A et sortie B) / compatibilité avec le système PocketWizard ControlTL et le mode HyperSync / mode Strobo / mode Sequence / mode Delayed (retardateur) / raccordement USB pour mise à jour logicielle / rotule

 

PRISE EN MAIN
Les différents éléments composant l’ELB 400 partagent un design pragmatique. Si le générateur inspire une sensation de solidité, il n’en va pas de même pour les torches, mais leur fabrication en plastique leur octroie une légèreté très appréciable. La face avant de la tête du flash présente, de façon classique, un tube éclair et une lampe pilote LED. La monture présente sur la torche permet de l’équiper du réflecteur standard, d’un diamètre de 13,5 cm, et de son diffuseur.

img2

Le générateur présente 2 ports permettant d’accueillir les câbles de connexions de 2 torches différentes. Une fois un câble en place, l’attache peut être sécurisée de façon à éviter tout débranchement intempestif. L’ELB 400 dispose également d’un port PC (synchro flash) et d’un port USB autorisant de possibles mises à jour. Les différents réglages sont accessibles par le biais d’un écran OLED de petite taille, affichant une interface simple et efficace.

2 boutons permettent de régler la puissance des flashes préalablement connectés au générateur et de naviguer dans le menu de réglages. Les boutons périphériques sont quant à eux dédiés à la mise sous tension du générateur, l’accès au menu, l’allumage de la lampe pilote et au déclenchement du flash. La puissance de l’ELB 400 peut être réglée avec une amplitude de 6,9 diaphragmes par incréments de 1/10 IL, paramétrables jusqu’à 1 IL. La luminosité de la lampe pilote ne varie pas en fonction de la puissance, mais son temps d’allumage peut cependant être paramétré de 1 à 60 seconde(s).

La distribution de l’énergie par le générateur est dite asymétrique avec un rapport de 2:1 entre la sortie A et la sortie B. Si vous disposez d’une seule torche, il est nécessaire de la brancher sur la sortie A pour disposer de la puissance maximale du générateur, et de la brancher sur la sortie B pour disposer de sa puissance minimale. Lorsque deux torches sont branchées, la puissance est répartie entre les deux sorties. La torche branchée en A reçoit alors 66 % de la puissance disponible, tandis que la torche branchée en B en reçoit 33 %. Il est donc impossible de régler l’intensité de chaque torche indépendamment.

img3

 

 

 

 

 

 

 

Différents modes sont accessibles via le menu de réglages : Strobo, Sequence et Delayed (retardateur). Le mode Strobo permet de déclencher jusqu’à 10 éclairs par seconde pour une seule prise de vue. Sequence donne la possibilité de connecter plusieurs ELB 400, de façon à ce que les éclairs suivent la cadence de la rafale d’un appareil photo. Grâce au mode Delayed, il est possible de définir un retard spécifique de l’éclair par rapport au déclenchement de l’appareil (au deuxième rideau par exemple). On peut aussi choisir les modes Eco ou Fast, qui donnent la priorité à la durée de vie de la batterie ou à un temps de recyclage court.
Le générateur est livré avec une sangle permettant de le porter en bandoulière ou de l’accrocher à un trépied. La batterie de 14,4 V et 4,1 Ah est bien entendu amovible. Son autonomie annoncée est de 6 000 éclairs en mode Eco et de 5 500 éclairs en mode Fast. Le temps de charge annoncé est quant à lui de 1 heure et 30 minutes.

img4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Si la monture de la torche de l’ELB 400 permet l’utilisation de la gamme d’accessoire Quadra, il faut cependant disposer d’un adaptateur pour élargir cette compatibilité à tous les modeleurs de lumière proposés par Elinchrom. Il est ainsi possible de monter un bol, un réflecteur, une boîte à lumière, un parapluie, une grille nid d’abeille, etc.

img5 - Torche Elinchrom ELB 400 Action Head & adaptateur 26342.

 

 

 

 

 

 

 

Le système EL Skyport permet de déclencher l’ELB 400 à distance jusqu’à une portée de 50 m. Celui-ci fonctionne grâce à une transmission radio entre le flash et Skyport Speed, émetteur sur une griffe porte-accessoire pouvant contrôler jusqu’à 4 groupes de flashs.

Le flash fabriqué par Elinchrom est également compatible avec le PocketWizard ControlTL et peut ainsi être utilisé en mode HyperSync. Notamment destinée à la photographie de sport, cette technologie permet d’atteindre des temps de pose extrêmement courts tout en utilisant un flash en tant que source d’éclairage additionnelle.

Émetteur Skyport Speed

 

 

 

 

 

 

 

Les kits Quadra ELB 400 équipés de 2 torches sont fournis avec une valise de transport rigide, contenant une mousse protectrice. Cette solution est très certainement la plus sûre concernant la pérennité du matériel et devrait ainsi assurer le protection de l’ELB 400 contre la plupart des chocs.

 

TEST LABO
Les tests labo visent à vérifier les caractéristiques techniques annoncées par le constructeur et la qualité de la lumière produite par le système. Nous allons donc nous attarder sur la distribution spectrale (peu intéressante pour un flash mais pleine de sens pour des éclairages continus LED), la température de couleur, l’indice de rendu des couleurs, le nombre guide (puissance maximum et gradation), la durée de l’éclair et le temps de recyclage à pleine puissance.

Température de couleur, indice de rendu des couleurs et distribution spectrale
L’indice de rendu des couleurs et la température de couleur sont calculés à partir de l’analyse spectrale (irradiance du flash) à différents niveaux de puissance. L’analyse spectrale est effectuée à l’aide d’un spectrophotomètre (X-Rite Colormunki associée à Argyll CMS).

L’indice de rendu des couleurs ou IRC est un chiffre normalisé, compris entre 1 et 100, indiquant la fidélité des couleurs restituées par une source de lumière. Plus l’IRC est élevé, plus la source de lumière est susceptible de restituer des couleurs aux teintes fidèles. Par exemple, une ampoule à incandescence (ampoule standard) aura un IRC proche de 100. Une lampe au sodium basse pression, comme celle utilisée pour l’éclairage urbain de nuit, aura un IRC très faible (20-25).
img_focus numerique_7

 

 

 

 

 

 

 

L’indice de rendu des couleurs calculé à partir de l’analyse spectrale du flash est de 97,9. La lumière produite par ce flash est donc susceptible de restituer les couleurs d’un sujet de façon fidèle.

img8_Focus_numerique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On attend généralement d’un flash que sa température de couleur soit comprise entre 5 000 et 6 500 kelvins (K). Lors de nos tests, la température de couleur du Elinchrom ELB 400 n’est jamais descendue en dessous de 5 800 K et n’a jamais dépassé 6 400 K. À puissance égale, la lumière produite par une torche branchée sur la sortie A n’a cependant pas exactement la même température de couleur que la lumière produite par une torche branchée sur la sortie B — ce phénomène est vraisemblablement dû à la conception asymétrique du générateur. La différence est toutefois relativement faible et ne devrait pas poser de problème en situation réelle de prise de vues.

Puissance et gradation
Le nombre guide est une méthode de calcul d’exposition au flash simplifiée pour les photographes.
C’est le produit du réglage de diaphragme et de la distance flash-sujet pour une sensibilité ISO donnée :

Nombre guide (pour une sensibilité ISO donnée) = Diaphragme x Distance flash-sujet

Contrairement aux photos prises en lumière continue, le temps d’exposition n’intervient pas. En effet, le temps du flash (de 1/1 000 s au 1/30 000 s) est toujours bien plus court que la vitesse de synchronisation permise par l’appareil photo.

Le nombre guide d’un flash est donné dans des conditions données. Par exemple pour un flash cobra : 105 mm (zoom du flash), pleine puissance, à 1 mètre et à 100 ISO. Pour un flash de studio, il est généralement donné avec l’utilisation d’un bol réflecteur standard.

Nous mesurons le nombre guide du flash à l’aide d’un posemètre étalonné, photo à l’appui. La courbe de gradation est obtenue à partir des données spectrales de l’éclair, mesurées à tous les paliers. Nous prenons en compte comme composante Y du système CIE XYZ, proportionnelle à la luminance.

Elinchrom ELB 400

NG annoncé 64 5/10 (1 m – 100 ISO)
NG mesuré 33 4/10 (2 m – 100 ISO)

Le constructeur annonce un nombre guide de 64 5/10 pour 100 ISO à une distance de 1 m, ce qui équivaut à un nombre guide légèrement supérieur à 32 pour 100 ISO à une distance de 2 m. Dans notre cas, nous avons mesuré le nombre guide à l’aide d’un flashmètre Gossen Starlite 2 avec le bol livré en kit à 2 m et à pleine puissance. Nous obtenons un NG de 33 4/10 pour 100 ISO. La différence est donc tout à fait minime.

img9_Focus_numerique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À puissance égale, une même torche ne produira pas le même niveau de luminance selon qu’elle est branchée sur la sortie A ou la sortie B — ce phénomène est, une fois de plus, vraisemblablement lié à la conception asymétrique du générateur. Si le désagrément causé en conditions réelles de prise de vues est certainement mineur, il est malgré tout dommage de ne pouvoir se fier complètement à l’échelle de mesure affichée par l’écran du générateur en ce qui concerne l’exposition d’un sujet photographié.

Temps de recyclage / Autonomie
Le temps de recyclage est un paramètre très important dans le choix d’un flash. Dans certaines situations, il sera nécessaire de pouvoir réaliser une série rapide de photos tout en conservant l’usage du flash (les personnes qui se sont essayées à la photo de mariage sont bien conscientes de ce problème).

Plusieurs paramètres entrent en compte : qualité des composants (par exemple les condensateurs), qualité des piles ou batteries utilisées, usure des piles, température. De plus, le temps de recyclage d’un flash n’est pas constant selon la manière dont il est utilisé. Plus la puissance est faible, plus le temps de recyclage est court.

1 : 1        1 : 2         1 : 4
1,6 s        1,07 s       0,76 s

Le temps de recyclage à pleine puissance est relativement court. Il suffit d’utiliser le flash à la moitié de sa puissance pour approcher la barre symbolique de 1 seconde.

 

VERDICT
img10_Focus_numerique

Elinchrom s’est établi en quelques années une réputation de précurseur dans le milieu des flashs de studio portables. Le constructeur signe ici l’évolution du Ranger Quadra, un système qui a notamment fait ses preuves grâce à sa compacité et sa fiabilité. L’ELB 400 reprend les caractéristiques de son aîné et parvient à aller plus loin, en intégrant un écran Oled doté d’un menu intuitif, ainsi que des modes développés sur la série de flashs ELC Pro HD.

En offrant un contrôle accru du déclenchement du flash et de sa cadence, les modes Strobo, Sequence et Delayed constituent un atout des plus intéressants. La conception asymétrique du générateur et le rapport de puissance fixe de 2:1 entre sortie A et sortie B impliquent cependant une perte de polyvalence. La capacité à régler chacune des deux sources de manière indépendante manquera assurément à certains photographes et fait de ce flash un système plus adapté à l’utilisation d’une unique source.

Sur le marché des solutions d’éclairage adaptées à la photographie, l’ELB 400 se trouve face au Profoto B2. Tous deux tentent de séduire les photographes nomades (portraitistes, photographes de mariage, etc.) à la recherche d’un système à la fois puissant, modulable, transportable et rapide à mettre en place. Si le flash d’Elinchrom ne possède pas la versatilité de son principal concurrent, certains photographes pourraient être convaincus par sa compatibilité avec le PocketWizard ControlTL et la variété des modes proposés.

POINTS FORTS

Qualité de fabrication
Puissance élevée
Vaste gamme d’accessoires
Différents modes de déclenchement
Compatibilité avec le PocketWizard ControlTL
Mise à jour du firmware (micrologiciel) possible
Alimentation sur secteur possible

POINTS FAIBLES
Gradation limitée sur chaque sortie
Rapport de puissance fixe entre sortie A et sortie B
Légères différences de luminance et de température de couleur entre sortie A et sortie B

 

Merci encore à FOCUS NUMERIQUE et Paul Nicoué de nous avoir permis de partager ce test de l’Elinchrom ELB 400

Google Tag Manager End Google Tag Manager